Noé était-il du Manitoba ??

Jeudi 21 août. Ce jeudi matin, après la soirée pantagruélique que nous avons passée avec Nicolas, je me décide à partir à la découverte de Winnipeg. Je regarde ce qui me semble intéressant à voir et mon choix s’arrête sur le quartier St Boniface, le seul quartier français de Winnipeg.

Nous recevons la visite de Brigitte, la coordinatrice du programme d’immigration et qui a en charge tous ces jeunes gens, avec laquelle je discute un petit peu. Je m’aperçois que, dans mon périple, j’ai été dans de nombreux endroits qu’elle ne connait pas. Je lui rétorque que c’est comme la France, ce sont les touristes qui la connaissent le mieux. Elle me parle aussi de l’ouest canadien qui est de toute beauté, voilà déjà des idées pour un prochain road-movie ???

Les habitants de Winnipeg ne se plaignent pas des chaleurs quasi-insupportables de l’été car ils savent apprécier à sa juste valeur la clémence du ciel bleu avant les froids sibériens qu’ils connaissent depuis quelques années…A propos de froid, je ne résiste pas à vous montrer un petit dessin trouvé sur Internet et qui a été diffusé cette année. Étonnant, non ?

froid_winnipeg

Conclusion, il faut profiter de l’été ! Je me fais une petite sieste après le repas et me prépare à partir, sauf que, sauf que le temps en décide autrement. D’énormes nuages noirs s’amoncellent dans le ciel, prémices à un orage venu de nulle part et qui s’annonce dantesque. Et le mot n’est pas vain : tout à coup, le ciel s’ouvre en deux et déverse toute l’eau dont Noé avait besoin pour son boat-people animalier. Je suis seul dans cette grande maison et cours un peu partout pour fermer toutes les fenêtres qui sont ouvertes en permanence, les moustiquaires protégeant l’entrée des petits et gros intrus. Damned, me dis-je, j’ai oublié la chambre de Nicolas !! Je monte au troisième étage et constate qu’il y a une mare d’un m2 devant sa fenêtre…

Ça frappe à la porte, je redescends ouvrir et voit devant moi Ben, un locataire de la maison, complètement trempé et transit, simplement en ayant fait quelques mètres sous la pluie. Les sirènes des pompiers n’arrêtent pas de sonner, la rue devant la maison est devenue impraticable, il y a plus de 10 cm d’eau par endroit. Winnipeg ou la ville des extrêmes ! Quand il fait chaud, c’est caniculaire, quand il fait froid, c’est polaire, quand il pleut, c’est canadair…

La pluie s’installe et rafraîchit l’atmosphère, alléluia ! nous pourrons bien dormir cette nuit. A toute chose, malheur est bon comme ils disent au Canada. Nicolas revient beaucoup plus tôt que prévu. J’espère qu’il ne s’est pas blessé en cuisine : les coupures ou les brûlures sont quand même fréquentes dans son métier.

Son stage vient de finir bien plus tôt que prévu ! Son restaurant a été complètement inondé, 5 cm d’eau à l’intérieur de la salle de restaurant dans laquelle, mercredi, nous dégustions des mets extraordinaires…Il est au moins fermé jusqu’à dimanche en sachant que Nicolas part lundi…This is the end, je crois…

Emmanuel, l’ancien Resident Assistant, un black au sourire étincelant, débarque avec 6 énormes boites à pizza et une bouteille de rouge. C’est lui qui offre ce dernier repas pour ses amis frenchies, trop sympa le gars ! Et son rire sonore et communicatif ne laisse personne indifférent. Le Resident Assistant est une personne logée gracieusement par l’université mais qui, en contrepartie, doit veiller à la bonne marche de la communauté des personnes logées dans cette maison.

Nous calons après 3 parts de pizza chacun, il y en aura encore pour ceux qui veulent demain midi. Le vin rouge disparait dans les corps et biens et le Cuba Libre fait son apparition : la soirée s’annonce chaude !! Nicolas met de la musique avec sa super enceinte Logitech bluetooth : La UE Boom se présente sous la forme d’un cylindre disponible en plusieurs coloris qui produit un son stéréo à 360 degrés et 360 degrés, c’est hyper chaud ! J’écoute ce qui se dit (et ce qui ne se dit pas…) et des piques commencent à fuser sur un de leurs colocataires qui visiblement n’a pas compris quel était son intérêt à venir faire un stage au Canada. Je pense qu’il doit être atteint de surdité tellement les oreilles lui sifflent ! Les garçons (car j’ai entraperçu une seule fois, la seule et unique fille) de la maison sont visiblement très en forme et piaffent d’impatience à l’idée d’aller au pub. Il est 23H30, l’heure de voir si Winnipeg n’est pas complètement sous l’eau. Je les regarde partir, je préfère laisser mon fils gérer ses sorties tout seul comme un grand.

Je les entends rentrer vers 2H00 du matin et un vague brouhaha où perce parfois la grosse voix de Nicolas and the sound of Logitech accompagnent mon sommeil jusqu’à 4H00, heure légale de coucher à 284 Balmoral Street et où les garçons s’éteignent les uns après les autres !

Bonne nuit…ou pas….

Leave a Reply

affichez les images pour voir l'antispam *